Le Don de sang total

La collation est conviviale… mais en quoi est-elle utile ?

La boisson distribuée est très utile pour que le donneur récupère rapidement le volume qui lui a été prélevé. Plus globalement, la collation offerte au donneur après son prélèvement est un acte d’hospitalité. Ce moment agréable est pratique pour parler de son expérience avec les autres donneurs, ou pour échanger avec les bénévoles des associations. Ces derniers sont d’ailleurs notamment là pour rendre le don aussi convivial que possible.

Encore plus important : les 20 min de repos, durant cette collation, servent à s’assurer de la bonne tolérance du prélèvement. Derrière l’acte d’hospitalité, le personnel médical et les bénévoles de l’amicale veillent au bien-être des donneurs. Ils se tiennent prêts à intervenir, au cas (rare) où un donneur montrerait le moindre signe de faiblesse.

Depuis le 1er juillet 2020, il est désormais obligatoire de présenter une pièce d’identité à chaque don. Pour être valable, votre justificatif d’identité doit comporter votre date de naissance et votre photo. Par exemple :

  • Carte nationale d’identité
  • Passeport
  • Permis de conduire
  • Carte d’étudiant, etc.

Si vous êtes déjà donneur, vous pouvez également présenter votre carte de donneur pour justifier votre identité.

Conditions pour le don de sang total :

  • Âge requis pour le don : entre 18 et 70 ans.
  • Durée du don : 8 à 10 minutes.
  • Temps total : 1 heure (entretien pré-don, repos et collation : 45 minutes).
  • Délai minimum entre deux dons de sang total : 8 semaines
  • Nombre de dons maximum sur les 12 derniers mois : 4 pour les femmes, 6 pour les hommes

C’est le don le plus courant, est utile pour prélever tous les composants du sang afin de les séparer ensuite. Ils permettront la fabrication, impossible par tout autre moyen, de produits médicaux vitaux pour certains patients.

  • Les globules blancs, qui transportent certains virus, sont en grande partie extraits pour éviter d’éventuels effets secondaires chez le receveur.
  • Les globules rouges améliorent le transport de l’oxygène vers les organes. Les concentrés de globules rouges, qui peuvent se conserver 42 jours, sont particulièrement utiles dans les cas de cancers, chirurgie, traumatologie, accouchements compliqués et maladies du sang.
  • Les plaquettes, stockées 5 à 7 jours maximum, évitent l’hémorragie. Elles sauvent la vie des patients leucémiques ou cancéreux.
  • Le plasma, stocké jusqu’à un an à l’état congelé ou sous forme de médicament, permet que des protéines plasmatiques remédient à des problèmes d’hémorragies, de coagulation et de graves problèmes immunitaires.

Aller au contenu principal